Ahriman, "la Guerre de Tous contre Tous"...